Le parfum, histoire d’un meurtrier. Patrick Süskind.

Ça va être un article un peu particulier car j’ai lu cet été ce livre en VO (en allemand). Donc je vais vous faire part de mon sentiment concernant ma lecture en français et celle en allemand.

Patrick Süskind est né en 1949 prés de Munich. Il a fait ses études de littérature à Aix en Provence et à Munich.  Il a écrit La Contrebasse en 1981 qui est sa pièce de théâtre la plus connue.

517sbyiqvbl-_sx310_bo1204203200_La parution du Parfum date de 1988 aux éditions Livre De Poche. Il coute 5,90 €.

Voici le résumé proposé par l’éditeur :

« Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance fut épouvantable et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien.
Or ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bel et bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car « qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ».
C’est son histoire, abominable… et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman très vite devenu un best-seller mondial, et aujourd’hui porté à l’écran. »

Concernant la version allemande, Das Parfum est publié aux éditions Diogenes. capture-decran-2016-10-03-a-14-20-09

On voit déjà que les deux couvertures sont les mêmes.  Concernant le résumé allemand, il y a des avis de journaux connus dans le monde comme pour l’Allemagne : Der Spiegel mais aussi pour la France : Le Figaro. Il y a aussi une phrase du Time Magazine. Avec ses avis journalistiques, on constate la dimension internationale de ce livre, de son écho mondial.

J’ai découvert ce livre grâce à ma soeur. C’était il y a déjà quelques années mais je me rappelle très bien de ses mots : « tu vas voir on respire vraiment les odeurs, on a toutes les odeurs qui nous viennent et c’est vraiment génial ».C’est à partir de là que j’ai eu envie de le lire.

J’ai été littéralement absorbée par ce livre. L’histoire d’un enfant trimballé de nourrice en nourrice dans un Paris du 18ème siècle. Tout l’univers d’un Paris décrit par les odeurs perçues par un enfant qui un odorat sur développé.  C’est l’histoire d’un homme qui est le résultat d’une multitude de mauvais événements : il est le fruit de son enfance et du rejet des autres. ce rejet est dû à sa différence. Déjà se pose la question de la cruauté des enfants entre eux. Se pose aussi la question du rejet d’autrui à cause d’une différence.  Ces deux questions se posent dès les premiers chapitres. Au fur et mesure du livre, la question phare qui se dégage pour moi est : « Qu’est ce qu’un monstre ? Est-ce que cet homme est il un héros ou bien un anti héros ? ».

Sans faire de spoil, on sait dès le deuxième chapitre, il me semble, que Jean Baptiste Grenouille n’a pas d’odeur et un odorat sur développé. Ainsi son but tout au long du livre va être de trouver l’odeur humaine. Que peut-on pour atteindre le but de sa vie ? Jusqu’où peut-on et doit-on aller pour l’atteindre ? C’est un livre qui fait réellement réfléchir à toutes ses questions. Le Parfum est un livre qui soulève de réelles questions sur soi ê, sur nos relations aux autres mais aussi sur ce qui est permis ou non dans une perspective d’accomplissement de soi.

« Pour Grenouille, il fut clair que, sans la possession de ce parfum, sa vie n’avait plus de sens. »

Je vais maintenant vous parler de l’écriture de Süskind. Tout l’art de l’auteur est d’être impersonnel dans son écriture. Il laisse le lecteur faire son chemin, se faire son avis sans intervenir. Süskind est toujours en interaction avec nous dans le sens où il nous fait réfléchir sur les grandes questions présentes dans ses livres.  Il décrit les faits, les odeurs, les différentes odeurs. Et oui, on a réellement l’impression de sentir les odeurs.

« Notre langage ne vaut rien pour décrire le monde des odeurs. »

Ce livre fait partie de mes livres cultes. C’est pourquoi, quand j’ai fait mon stage à Osiander, chaîne de librairie en Allemagne, j’ai acheté ce livre. Pour la petite anecdote, j’en ai parlé avec une des libraires d’Osiander et c’était aussi son livre préféré donc on a bien dû parler une heure autour de ce livre. Voilà, je me suis dit que je commençais à bien parler allemand alors autant se lancer dans la lecture en VO. Je l’ai acheté à 12€ avec la carte cadeau gentiment offert par l’équipe avec La métamorphose de Kafka. Sur le trajet du retour, avec mon cerveau qui était encore programmé à parler allemand quasiment en permanence, je l’ai lu. Connaissant très bien le livre et parlant un allemand fluide, j’ai réussi quasiment sans difficulté à le lire. Et j’ai d’autant plus pris mon pied. J’ai trouvé la traduction française relativement fidèle dans l’esprit.

Enfin il y a un film en 2006 fait par Tom Tykwer. Notre cher Alan Rickman y joue.  Il dure 2H27.  Je vous avoue que je n’ai pas du tout aimé le film. J’en ai parlé avec mon ancienne collègue et on est tombée d’accord sur le fait que l’atmosphère du livre n’y est pas présente. Je trouve qu’il manque des éléments très importants pour comprendre la psychologie de Jean-Baptiste Grenouille. C’est un choix du réalisateur certes mais je ne le trouve pas judicieux.

Donc je vous conseille fortement ce livre en vf. Il m’a transporté vers une autre époque, m’a fait réfléchir sur des questions auxquelles je n’avais pas réfléchi auparavant. Et si vous vous sentez capable de le lire en VO, n’hésitez pas ! Prenez votre dictionnaire et foncez ! Vous verrez, vous ne serez pas déçus.

Je me permets de rajouter cette merveilleuse vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Jj1QBxcNmmI. C’est Jean Rochefort, avec son émission courte LES BOLOSS des belles lettres, qui fait un court résumé du livre. C’est très drôle ! Mais ATTENTION SPOIL.

J.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s