Phobos de Victor Dixen

 

Capture d’écran 2016-08-27 à 18.54.04.png

 

Prix : 17.50 €

Nombre de pages : 433

Tome 1

Editions : Robert Laffont

Collection : R

J’ai lu ce livre parce que je n’ai pas arrêté d’en entendre parler ! Avec le Bac d’abord puis mes études j’ai arrêté de lire des livres qualifiés aujourd’hui de Young Adult bien que j’en avais envie. En effet, cette année, mes lectures se sont tournées vers des classiques de la littérature afin d’avoir des bases ! Puis j’ai entendu cet énième avis sur Phobos, très élogieux comme tous les autres et je me suis dit, aller ! On va se faire plaisir. J’ai donc renoué avec ce genre grâce à ce livre… et quel livre !

Non je n’ai pas été déçue, j’ai été surprise de retrouver des émotions que j’avais oublié depuis longtemps ! J’ai lu ce livre en un jour, je n’ai pas pu le lâcher tout simplement ! Je me suis vraiment rendue compte que ce genre de littérature me plaisait énormément et j’ai décidé de dédier mes lectures parallèles à ce genre !

Parlons donc de Phobos ! Nous sommes là pour ça tout de même ! Phobos est un roman de science-fiction qui conte l’histoire de six jeunes filles et six jeunes hommes qui tenteront de se séduire au cours de 5 moins de voyage dans une fusée afin de rejoindre Mars, de s’y marier et fonder une famille. La lecture est très accessible en général bien qu’il y ait quelques termes techniques à assimiler mais cela reste très facile à lire ce qui est d’autant plus plaisant qu’on peut lire rapidement !

Parlons de la structure du roman. Il est divisé en 5 actes. Dans chacun de ses actes, on a ce qui se rapproche le plus de chapitres bien que ce soit relativement cours ! Que serait une telle aventure sans être retransmise à la télévision dans le monde entier sous forme de téléréalité ? Oui, Victor Dixen a eu cette idée. Ces mini chapitres sont donc nommés avec des indications telles que « Contrechamp », « champ » ou encore « Hors-Champ », bref vous voyez bien qu’on est immergé dans le monde de la télévision ! Mais ces indications sont là pour nous guider à travers les différents points de vue qu’adopte l’auteur. Il y a quatre points de vue différents : avec l’un on est dans la fusée avec les candidats, ensuite nous sommes de retour sur Terre à la place des instructeurs et du personnel de la chaîne, puis nous suivons un jeune homme sans vraiment en connaître la raison et enfin nous somme simple spectateur devant notre télévision ! J’ai trouvé ces changements de points de vue enrichissants au niveau de l’histoire car finalement nous suivons d’autres intrigues, bien sûre toutes liées, mais cela ne nous fait pas nous accrocher à une routine. En revanche dans certains cas j’ai trouvé ça extrêmement frustrant car finalement je voulais la suite ! Je la voulais maintenant ! Et je ne l’avais pas ! Une torture… mais une bonne torture !

Je vais un peu plus développer sur les thèmes de ce roman. Nous avons tout d’abord l’amour ! Et oui c’est une grande réflexion sur l’amour que nous propose Victor Dixen. Mettez-vous un instant à la place de ces douze jeunes. Vous partez pour Mars, vous devez trouver, parmi 6 jeunes hommes, celui avec qui vous passerez le reste de votre vie et fonderez une famille. Le tout en 6 minutes par semaine ! On est amené à se poser des questions sur l’amour tout de même ! Et quand on y réfléchi, certaines émissions de téléréalité qui existent aujourd’hui, sur terre, en France font exactement ça ! La seule différence est que ces jeunes sont dans l’espace ! Il nous manque plus que l’avancée scientifique et ce que nous appelons science-fiction sera notre quotidien ! Nous y sommes ! C’est assez effrayant…

Pour ce qui est des personnages et bien, écoutez, il y en a pour tout le monde. Nous les découvrons comme si nous regardions la télé chez nous et on y prend goût, on a nos personnages préférés, on a nos avis sur certains et c’est vraiment plaisant, c’est un jeu et on y joue ! Comme dans toute téléréalité on essaye de deviner la fin, de deviner qui va gagner. Les personnages de Dixen sont attachants : bien que certains me plaisent plus que d’autres ils sont tous « dans le même vaisseau » pour le petit jeu de mot !

Puis on essaye de deviner la fin, mais la fin on ne peut pas la deviner ! Et ce n’est même pas une fin. J’ai eu l’impression qu’on m’arrachait le livre des mains en fait ! Si vous ne l’avez pas encore lu, lisez-le. Ce livre est plein de surprises, et fait vraiment réfléchir sur notre monde actuel finalement ! Je le conseil vraiment, c’est un coup de cœur !

Capture d’écran 2016-08-27 à 18.53.53.png

Conseil cinématographique : Si, comme moi, l’espace vous passionne, je vous conseille de regarder Seul sur Mars (réalisé par Ridley Scott et sorti en 2015) qui était à la base un livre (de l’auteur américain Andy Weir) mais que je n’ai pas lu ! En tout cas pour ce qui est du film, je l’ai trouvé sublime et les « paysages » martiens sont vraiment exceptionnels ! Donc voilà, les douze prétendants allant vers Mars j’ai trouvé que c’était une bonne occasion d’en parler !

Bonne lecture et bon visionnage !

L.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s