Nil de Lynne Matson

 

Capture d’écran 2016-09-30 à 19.21.21.pngPrix : 17.90 €

ISBN : 978-2-266-25693-3

Nombre de pages : 459

Editions : PKJ (2016)

Editions originales : Henry Holt and Company (2014)

Résumé :

Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ?

Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.

Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île…

Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.

Le compte à rebours a déjà commencé…

Une île au milieu de nulle part, des adolescents lâchés dans la nature, des dangers, des découvertes… classique vous allez me dire ? Et bien non, et c’est là tout l’intérêt de ce roman ! Parce que oui il y a tout cela mais il y a aussi ces portes mystérieuses, ce côté fantastique et magique qui apparaît dès le premier chapitre du roman et qui nous transporte sans nous demander notre avis !

Le premier point que je vais aborder est donc l’histoire en elle-même : rafraichissante, hallucinante, j’ai clairement oublié ma vie pour me plonger dans celles de Charley et Thad mais aussi celle de tous ces adolescent arrivés comme par hasard sur cette île mystérieuse. Île recelant des secrets, des dangers et surtout le seul moyen de transport vers la vraie vie de ces jeunes. On est toujours à se demander ce qui va se passer à la page d’après, à ce que Nil va encore décider pour ces jeunes parce que oui, Nil est presque une personne à part entière qui décide de la vie dans la Cité. C’est clairement une histoire qui nous tiens en haleine et cela faisais longtemps que je n’avais pas lu une histoire comme celle-ci !

Pour ce qui est de l’écriture, j’ai vraiment accroché. C’est accessible tout en étant travaillé, c’est direct et à y réfléchir, très fluide, j’essaye de chercher des adjectifs et les mots me manque car je n’ai rien remarqué de particulier et ça c’est quelque chose que j’aime beaucoup : lire un livre en étant en parfait accord avec l’auteur sur les mots à employer, sans se dire « je n’aurais pas utilisé ce mot… ». Ça a vraiment été un plaisir de lire ces pages.

Pour ce qui est des personnages principaux, on a Charley et Thad suivis par une double narration : une fois nous sommes dans la tête de Thad, un autre dans celle de Charley. Je n’ai jamais vraiment aimé les changements de points de vue mais dans ce livre ils sont nécessaires. Je m’explique, Thad est déjà sur l’île depuis un bout de temps lorsque Charley arrive, pour comprendre « qu’est-ce que » ou « qui » est Nil, le point de vue de Thad est indispensable et les transitions se passent très bien ! Pour ce qui est du point de vue de Charley il est passionnant parce que, comme nous, elle découvre l’île petit à petit. Elle est nos yeux. Ces deux points de vue sont donc vraiment complémentaires.

En conclusion, c’est un livre que je recommande, nous sommes en été et ça colle parfaitement avec la période mais il pourra se lire à n’importe quelle saison parce que ce livre est un ovni ! Ça a été un gros coup de cœur pour moi et j’espère que ça le sera pour vous !

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s